"Touchez ma bosse" : les bossus célèbres de l'Histoire

·1 min de lecture

Victor Hugo a popularisé Triboulet, le fou du roi de France et surtout , bien sûr, imaginé le personnage de Quasimodo dans Notre Dame de Paris. Au Moyen-Âge, cette difformité physique passait pour être l'œuvre du diable. Malgré cela, on pensait que toucher la bosse d'un bossu portait bonheur :"Touchez ma bosse Monseigneur" dit le célébre bossu de Paul Féval. Ce personnage a bel et bien existé et s'appelait Bombario. Il se postait rue Quincampoix, et prêtait sa bosse à tous ceux qui voulaient un "support porte bonheur" pour acheter ou vendre des actions. Il va devenir riche et il sera bien l'un des seuls d'ailleurs !


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles