"Touche pas à mes enfants" : sur Twitter, offensive concertée des antivaccins

·1 min de lecture

Dans la soirée du 21 avril, des milliers de comptes ont participé à pousser le mot clef " Touche pas à mes enfants " en tendance sur Twitter, pour s’opposer à la vaccination " des enfants de plus de 10 ans d’ici à la fin de l’été " que le gouvernement envisagerait selon le "Canard Enchainé". La mobilisation a été lancée par l’avocat Fabrice Di Vizio, nouvelle star des milieux complotistes.

La vague de messages antivaccins qui a déferlé sur Twitter dans la nuit du 21 au 22 avril s'appuie à l'origine sur un article du Canard Enchainé. Vers 14h ce mercredi, l’avocat Fabrice Di Vizio partage sur le réseau social un extrait de l'hebdomadaire, qui indique que " le gouvernement réfléchit à la possibilité de vacciner les enfants des enfants de plus de 10 ans d’ici à la fin de l’été ".L’avocat annonce alors à ses 65.000 abonnés qu’il lance une " mobilisation générale " et s’alarme que " la vaccination des enfants est dans les tuyaux comme la vaccination obligatoire ! ", bien que l'article du Canard Enchainé indique qu'aucune décision n'a été prise. Di Vizio promet des " actions à venir " que son cabinet préparerait. Il complète son tweet par la première occurrence du mot clef " Touche pas à mes enfants " et rencontre immédiatement un succès qui se compte en quelques dizaines de partages.La mobilisation générale doit être sonnée et JE la sonne ici officiellement ! La vaccination des enfants est dans les tuyaux comme la vaccination obligatoire ! Precisions d'actions à...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République