« Touche pas à ma barbe ! » : les pompiers du Finistère à rebrousse-poil

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
D'après le Sdis, « pour que les masques ARI (appareils respiratoires isolants) soient bien étanches aux fumées, il faut qu’ils soient posés sur une peau rasée » (illustration).
D'après le Sdis, « pour que les masques ARI (appareils respiratoires isolants) soient bien étanches aux fumées, il faut qu’ils soient posés sur une peau rasée » (illustration).

La décision a été prise au nez et à la barbe des soldats du feu. Une note du Service d'incendie et de secours (Sdis) contraint l'ensemble des pompiers du Finistère, volontaires comme professionnels, à se raser la barbe pour partir en intervention, raconte Ouest France vendredi 13 novembre.

D'après la direction du Sdis, interrogée par le journal, il s'agit d'une question « de sécurité ». « Pour que les masques ARI (appareils respiratoires isolants) soient bien étanches aux fumées, il faut qu'ils soient posés sur une peau rasée », explique le colonel Sylvain Montgénie, patron des pompiers du Finistère.

Les réfractaires seront privés d'intervention. Une décision qui passe mal auprès de certains. « On fait la morale à des personnes portant la barbe depuis 20 ou 30 ans. On vit à quelle époque ? On empiète sur les libertés individuelles », s'agace Fabrice Le Ven, de la CGT pompiers. Il considère surtout qu'il y a d'autres priorités, comme le remplacement des tenues, jugées obsolètes.

« Dans certains centres de secours, il n'y aura plus d'intervention »

Lundi 9 novembre, dans un post Facebook, le Sdis du Finistère félicitait les pompiers arborant une moustache pour sensibiliser aux maladies comme le cancer de la prostate. « C'est l'occasion de vous faire dépister, non ? (Et de vous laisser pousser la moustache !) », était-il écrit. Un paradoxe pour certains pompiers qui ont ironisé : « Et pour la barbe, il faut vous emmener en JUSTICE ? »

La présidente du Sdis de la r [...] Lire la suite