Touché par un covid long, le député Raphaël Gérard raconte son difficile quotidien

·2 min de lecture

Le député de Charente-Maritime, Raphaël Gérard, touché par le coronavirus en mars 2020, a pris la parole lundi à l'Assemblée nationale pour évoquer les séquelles avec lesquelles il devra vivre jusqu'à la fin de ses jours. 

Il a été l’un des premiers malades du Covid-19 et il en porte encore aujourd’hui, près de deux ans après, les séquelles. Le député de Charente-Maritime, Raphaël Gérard, a marqué les esprits lundi à l’Assemblée nationale, alors que les députés examinaient le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Il a voulu reconnecter à la réalité l’Hémicycle et a raconté son calvaire quotidien, celui d'un patient touché par un covid long . «On est en train de parler d’un sujet qui a fait 130 000 morts, qui a fait des dizaines de milliers de personnes qui comme moi vont devoir vivre jusqu’à la fin de leurs jours avec les conséquences du Covid-19», a-t-il déclaré, debout au Palais Bourbon. «Aujourd’hui on est en train de parler de comment on met tout en œuvre pour éviter que ça arrive. On peut parler de liberté, on peut la brandir dans tous les sens, mais la liberté ça n’est pas un ensemble de droits, c’est un ensemble de devoirs et de droits. C’est un équilibre juste entre les deux. »

Montrant le dispositif externe de son coeur artificiel qui lui permet de rester en vie, le quinquagénaire a lancé à l'Assemblée : « Ma liberté aujourd’hui, elle est là : c’est 30 centimètres de câble et 3 kilos de matériel que je porte 24 heures sur 24 jusqu’à la fin de mes jours. C’est ça la réalité, c’est la mienne et c’est celle de dizaine de milliers de personnes dans ce pays dont la vie a été bouleversée par une épidémie».


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles