Publicité

TotalEnergies : le mégaprojet en Ouganda et Tanzanie validé par la justice française

Une victoire en justice pour le groupe TotalEnergies. Ce mardi, le tribunal de Paris a débouté six associations qui réclamaient la suspension d’un mégaprojet en Ouganda et en Tanzanie. Le sujet portait sur deux chantiers indissociables : le forage Tilenga en Ouganda, dont un tiers est situé dans le parc naturel des Murchison Falls ainsi que le projet EACOP (East African Crude Oil Pipeline), le plus long oléoduc chauffé au monde (1 500 kilomètres), à travers la Tanzanie et des aires protégées.

À lire aussi Pollution plastique : Danone assigné en justice pour non-respect de la loi sur le devoir de vigilance

D’après les ONG, Les Amis de la Terre, Survie et quatre associations ougandaises, le projet se faisait au mépris du « devoir de vigilance » concernant les droits humains et de l’environnement.

Les associations déboutées pour vice de procédure

La cour de justice a de son côté estimé que les associations n’ont pas respecté les étapes de la procédure en présentant à l’audience du mois de décembre des demandes et des griefs « substantiellement différents » de ceux reprochés en 2019 lors d’une première mise en demeure. Les associations concernées peuvent encore faire appel de cette décision.

Pour rappel, le « devoir de vigilance » impose aux multinationales de « prévenir les atteintes graves envers les droits humains, la santé et la sécurité des personnes ainsi que l’environnement » dans toutes leurs activités mondiales. Cela rappelle aussi le cas du groupe BNP Par...


Lire la suite sur LeJDD