TotalEnergies : la justice française déboute des ONG opposées au mégaprojet en Ouganda et Tanzanie

TotalEnergies : la justice française déboute des ONG opposées au mégaprojet en Ouganda et Tanzanie

La justice française a jugé mardi "irrecevables" les demandes de six ONG contre un projet controversé d'oléoduc et de forages pétroliers de TotalEnergies en Ouganda et en Tanzanie. Les organisations réclamaient la suspension des travaux, menés selon elles au mépris des droits humains et de l'environnement.

"Irrecevables". C'est en ces termes que le tribunal judiciaire de Paris a débouté de leurs demandes, mardi 28 février, des ONG opposées au mégaprojet pétrolier de TotalEnergies en Ouganda et en Tanzanie.

Le tribunal devait se prononcer sur une procédure engagée en 2019 par six ONG qui accusent TotalEnergies d'avoir exproprié plus de 100 000 personnes de leurs terres, sans compensation adéquate, et de préparer des forages dans une zone abritant des espèces menacées.

Le tribunal a estimé que l'ONG les Amis de la Terre France et cinq autres ONG françaises et ougandaises n'ont pas respecté les étapes de la procédure en présentant à l'audience en décembre, des demandes et des griefs "substantiellement différents" de ceux qu'elles avaient reprochés à TotalEnergies dans une mise en demeure de 2019, point de départ de l'affaire.

Les Amis de la Terre, Survie et quatre associations ougandaises contestent avoir modifié substantiellement leurs demandes. Elles "n'ont fait que les préciser et consolider leur argumentaire avec plus de 200 documents de preuves à l'appui", a réagi Juliette Renaud, une responsable des Amis de la Terre contactée par l'AFP.

TotalEnergies n'a pas commenté cette décision dans l'immédiat.

Avec Reuters et AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
TotalEnergies devant la justice pour son projet pétrolier controversé en Ouganda et en Tanzanie
TotalEnergies devant la justice pour son méga-projet d'oléoduc en Afrique de l'Est