TotalEnergies choisi par le Qatar pour le développement d'un méga-projet de GNL

La rumeur s’est révélée vraie. Le Qatar a annoncé dimanche 12 juin avoir choisi le géant des hydrocarbures TotalEnergies comme premier partenaire pour l’expansion du North Field, le plus grand projet de production de gaz naturel liquéfié au monde. Grâce à ce projet, l’émirat renforcera sa position de leader mondial de l’exportation de GNL.

Les sommes en jeu sont énormes. Le projet coûte 30 milliards de dollars et comprend six unités de liquéfactions de gaz naturel extrait du champ offshore North Field, le plus grand gisement de gaz naturel au monde. Il permettra au Qatar d’augmenter sa capacité de production de GNL de plus de 60% d'ici à 2027.

Le français TotalEnergies ne sera pas le seul investisseur étranger de ce projet, d’autres géants des hydrocarbures sont sur les rangs pour y participer comme l’américain Exxon Mobil ou l'italien ENI. Le ministre qatari de l’Énergie a fait savoir que les noms des autres partenaires seront dévoilés prochainement.

Le Qatar, un des trois plus grands exportateurs de GNL au monde, est considéré comme un fournisseur stratégique pour les pays européens qui veulent réduire leur dépendance au gaz russe.

Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, les compagnies européennes d’hydrocarbures ont multiplié les accords avec les pays producteurs, notamment en Afrique. Samedi, le géant britannique Shell et le norvégien Equinor ont signé un accord-cadre avec la Tanzanie sur un méga-projet de production de GNL d'une valeur de 30 milliards de dollars.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles