Total devient TotalEnergies : des énergies renouvelables financées… par de l'or noir

·1 min de lecture

Dans la présentation de sa nouvelle stratégie plébiscitée par ses actionnaires, le PDG de TotalEnergies, nouveau nom du pétrolier, promet de devenir un acteur majeur des énergies renouvelables. Et de financer ce verdissement… par de l’or noir. Plutôt confiants, les salariés réclament un engagement social à la hauteur de ce défi sans précédent.

Total, 100 000 salariés dans le monde, dont 35 000 en France, met en scène sa diversification dans l’électricité, le solaire, la biomasse, l’éolien, l’hydrogène, le captage de CO2, ainsi que son renforcement dans le gaz, en prenant le nom de TotalEnergies.Héritier de toute l’aventure pétrolière de la France, le groupe, confronté comme ses concurrents Shell et Exxon au défi climatique, promet à cette occasion de durer, en devenant un acteur clé de la transition énergétique. Il sera neutre en carbone à l’horizon 2030 en ce qui concerne ses propres activités, et en 2050 en Europe en incluant la consommation de ses produits. Mais 2050, comme le relève avec franchise son PDG Patrick Pouyanné, c’est encore loin…Présentée ce 28 mai au matin par ce patron au style direct, cette nouvelle stratégie a été plébiscitée par 91,88 % des actionnaires de TotalEnergies, aimablement gratifiés à l’occasion de leur assemblée générale virtuelle d’un dividende de 2,64 euros par action. Signe indubitable que leur AG, comme le conseil d’administration qui l'a précédée, revêtaient un caractère historique pour Total. Le groupe, épinglé pendant le...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Coup de com' ? Total supprime (une petite partie) de ses paiements à la junte birmane

Bob Dylan fête ses 80 ans : ses 5 chansons les plus marquantes

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Implantation à Polytechnique : le PDG de Total visé par une plainte pour prise illégale d’intérêts