Total évacue son chantier gazier dans le nord du Mozambique

·1 min de lecture
TOTAL ÉVACUE SON CHANTIER GAZIER DANS LE NORD DU MOZAMBIQUE

PARIS (Reuters) - Total a évacué tout son personnel de son projet de gaz naturel d'Afungi, dans le nord du Mozambique, en raison des affrontements en cours entre des insurgés liés au groupe Etat islamique (EI) et l'armée mozambicaine, ont déclaré vendredi à Reuters deux sources ayant une connaissance directe des opérations du site d'Afungi.

Total, qui a annulé la semaine dernière la relance prévue de ce projet de 20 milliards de dollars (17 milliards d'euros) en raison de ces violences, a refusé de s'exprimer sur le sujet dans l'immédiat.

Un porte-parole de l'armée mozambicaine a déclaré à Radio Mozambique que le site d'Afungi était "protégé, et son intégrité n'est pas en danger". Cette station de radio a rapporté que des patrouilles étaient organisées jour et nuit dans la zone où se trouve le site de Total.

Plusieurs dizaines de personnes ont trouvé la mort la semaine dernière dans une attaque, revendiquée par l'EI, contre la ville de Palma, près de ce projet gazier.

La province de Cabo Delgado, où est située Palma, est le théâtre d'une insurrection islamiste depuis 2017 et près de 10.000 personnes ont été forcées de fuir les violences selon les Nations unies.

(Emma Rumney à Johannesburg et David Lewis à Nairobi, avec Benjamin Mallet à Paris; version française Camille Raynaud)