Torturé, enfermé, gavé de force... Tahar Rahim, nommé aux Golden Globes, évoque un tournage "intense"

·2 min de lecture

Nommé aux Golden Globes, l'acteur Français Tahar Rahim a profité de l'occasion pour revenir sur ses expériences de tournage marquantes, et surtout de celui qui l'a véritablement marqué physiquement. Il raconte pourquoi...

Ce mercredi 3 février 2021 ont eu lieu les nominations des Golden Globes, et Tahar Rahim fait partie des nommés, dans la catégorie "meilleur acteur dans un film dramatique", pour sa prestation dans le film Désigné coupable, dans lequel il interprète un Mauritanien torturé, après avoir été accusé - à tort - de terrorisme. Un rôle dans lequel le mari de Leïla Bekhti s'est investi physiquement, entreprenant un régime extrême. et dans lequel il donne la réplique ) Jodie Foster, qui interprète une avocate qui arrivera, après 14 ans enfermé à Guantanamo, à le faire libérer. Interrogé par l'AFP suite à sa nomination, Tahar Rahim a expliqué avoir participé au tournage de ce long-métrage à la sueur de son front, et que Désigné coupable reste, à ce jour, le tournage "le plus intense" qu'il ait connu.

"C'est une histoire vraie qui mérite et qui doit être racontée. C'est terrible ce qu'il s'est passé pour cet homme, dans le coeur duquel règne un message de pardon et de paix. C'est ça le plus important au fond". Mais pour incarner ce personnage, le comédien de 39 ans a traversé des scènes compliquées, et a expliqué les conditions extrêmes de détention. Aussi, pour le jeune homme aux multiples rôles sombres mais au sourire envoûtant, l'expérience a été compliquée, faisant de ce tournage "le plus intense [qu'il n'ait] jamais fait", se pliant à des contraintes de scénario et devant ainsi, physiquement se modifier.

"J'ai dû physiquement me transformer, perdre énormément de kilos en très peu de (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Ce contenu peut également vous intéresser :

Mika endeuillé : le chanteur évoque la mort de sa mère et son dernier concert devant elle, "Elle est partie peu de temps après"
Chanel l'insoumise (Salto) : le destin haute couture de la créatrice qui révolutionna la mode
Christine Bravo tacle gentiment Yann Barthès après un reportage de Quotidien sur le débordement de la Seine à Paris
Braquage de Kim Kardashian à Paris : l'un des malfrats livre les détails du "casse du siècle"
Le Grand Restaurant (M6) : nos 5 bonnes raisons de regarder ce divertissement concocté par Pierre Palmade !