Des tortues marines tuées délibérément à Mayotte

·2 min de lecture
Sea Shepherd

A Mayotte, des tortues marines ont été retrouvées mortes, victimes du braconnage qui sévit depuis plusieurs années sur l'île.

L’ONG Sea Shepherd a dénoncé un nouvel acte de cruauté envers les tortues marines évoluant au large de Mayotte, dans l’océan Indien. Le collectif a annoncé avoir découvert des carcasses de tortues sur Petite et Grande Terre. Plus récemment, c’est sur la plage de Nyamba Titi qu’une dépouille a été trouvée. «La tortue a dû être tuée il y a environ 3 jours, des cailloux maculés de sang à l'entrée de la plage et une nageoire dans le sable attestent de la boucherie...», a écrit lundi Sea Shepherd sur son compte Twitter.

Selon elle, pas de doute, il s’agit de l’œuvre de braconniers. Depuis 2017, l’ONG tente d’alerter sur le braconnage de ces espèces menacées et protégées. Chaque année, les tortues reviennent sur la plage de leur naissance pour y déposer leurs œufs. Elles sont alors une proie facile pour les pour braconniers qui les attendent armés de machettes. «Après leur avoir coupé les nageoires et la tête, ils ouvrent la carapace et récupèrent la viande qui se vend jusqu’à 40 euros le kilo au marché noir. Leurs œufs si précieux pour la prochaine génération de tortues pourrissent sur le sable.», prévient l’ONG.

Depuis 2016, près de 300 tortues marines ont été braconnées, selon les chiffres du Réseau d’échouage mahorais de mammifères marins et de tortues marines (REMMAT) . Mais «le recensement entrepris tout au long de l’année par le réseau ne reflète que la partie visible du braconnage, révélée par les traces et ossements laissés sur les plages : il(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles