Torsions, douleurs nerveuses… Ces pathologies méconnues qui touchent les testicules

·1 min de lecture

Après Octobre rose vient Movember. Contraction de "Mo", moustache en argot australien, et November, cet événement a pour but de sensibiliser les hommes aux affections qui leur sont propres, comme celles des testicules. A cette occasion, François Desgrandchamps, chef du service d'urologie à l'hôpital Saint-Louis, à Paris, fait le point au micro d'Europe 1 sur différentes pathologies qui peuvent les affecter. Et qui gagneraient à être mieux connues pour être mieux soignées. 

La torsion 

La torsion se caractérise par un gonflement inhabituel et très douloureux. "Il s'agit d'une anomalie de fixation du testicule dans le scrotum", précise François Desgrandchamps. A l'intérieur des bourses, les testicules peuvent bouger un peu, mais ne sont pas censés tourner sur eux-mêmes. "S'il pivote, il va entrainer les artères qui le nourrissent. Celles-ci ne vont plus pouvoir faire circuler le sang, et l'homme peut alors faire un infarctus testiculaire." 

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous en replay et en podcast ici

Quand cette torsion a lieu, il faut la redresser dans les 6 heures qui suivent. Cela peut se faire manuellement (toujours dans le même sens, en dévissant le droit et en vissant le gauche) ou grâce à une opération chirurgicale. Après ce délai, le testicule aura été trop longtemps privé de sang et devra être retiré pour ne pas s'atrophier. 

L'hydrocèle

De toutes les pathologies qui touchent les testicules, l'hydrocèle est la moins bien connue des médecins. Il s'agit...


Lire la suite sur Europe1