Toronto : le chauffeur de la camionnette visait-il les femmes ?

Le Parisien avec AFP
Mardi les habitants de Toronto (Ontario) ont rendu hommage aux victimes en accrochant des messages aux murs des bâtiments

La piste d’un acte de terrorisme est a priori écartée. L’assassin présumé aurait nourri une rancœur contre les femmes. Elles sont majoritaires parmi les victimes.


Le chauffeur de la camionnette qui a tué 10 piétons et en a blessé 14 autres au hasard de sa course folle lundi à Toronto a été inculpé de meurtres avec préméditation mardi, et les premiers éléments de l’enquête tendent à démontrer qu’il nourrissait une rancœur contre les femmes.

« C’est juste de dire » que les victimes sont « majoritairement des femmes », a reconnu en conférence de presse l’enquêteur Graham Gibson. L’âge des victimes va « de la mi-vingtaine à environ 80 ans ».

Un message énigmatique sur Facebook

Quelques minutes avant qu’il ne fonce dans la foule, l’assassin présumé, Alek Minassian, « a posté sur Facebook un message énigmatique », a ajouté l’enquêteur. Le réseau social américain a reconnu avoir « immédiatement effacé le compte Facebook du suspect » et « travailler étroitement avec les autorités » sur ce dossier.


LIRE AUSSI > Toronto : le conducteur inculpé de dix meurtres avec préméditation


Plusieurs médias canadiens ont publié une capture d’écran du message affirmant notamment que « la rébellion des incel a déjà commencé » et vouant un culte au masculinisme. Le terme « incel » est une abréviation anglophone pour « volontairement célibataire » et renvoie à des personnes animées d’un certain mépris des femmes, accusées d’être responsables de leur insatisfaction sexuelle.

La police de Toronto a toutefois mis en garde : « Nous n’avons aucune preuve» démontrant formellement que le conducteur ne visait que les femmes, a déclaré l’enquêteur Gibson.

Inconnu des services de police

Arrêté rapidement lundi, Alek Minassian, 25 ans, a comparu mardi matin quelques minutes dans un petit tribunal du quartier North York de Toronto où le procureur Joe Callaghan lui a signifié les dix chefs d’inculpation pour meurtre avec préméditation.

Debout dans le box des accusés, les mains menottées, la tête rasée et (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Stan Lee, légende de la BD américaine, poursuivi pour agression sexuelle
Meurtre de Sophie Lionnet : «Parfois, j’étais vraiment horrible», avoue Ouissem Medouni
Loire : relaxé après des doigts d’honneur à deux radars
Paris : des erreurs à l’origine du décès d’une policière de la fluviale ?
Au procès d’une directrice d’école Montessori, siestes aux WC, repas froids et récrés à 0°C

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages