Top Gun Maverick : pourquoi le blouson de Tom Cruise a-t-il changé par rapport à celui de 1986 ?

Vincent Formica ([Url href='https://twitter.com/VincentFormica']@VincentFormica[/url])

Au fil des années, la personnalité casse-cou du pilote de chasse Pete Mitchell s'est confondue avec celle de Tom Cruise, l'acteur n'hésitant pas à donner de sa personne en effectuant lui-même la plupart de ses cascades.

Pour Top Gun Maverick, la superstar a même poussé le vice jusqu'à retarder d'un an la sortie du film afin qu'il puisse acquérir les compétences nécessaires pour piloter lui-même un avion de chasse. Toutefois, il est un combat que le Capitaine Pete Mitchell ne peut gagner, la loi du marché.

En effet, de nombreux internautes ont remaqué que les logos sur le légendaire blouson de Maverick avaient changé par rapport à la version de 1986. Les drapeaux japonais et taïwanais, brodés au dos de la veste du pilote, ont tout simplement disparus. Ils ont été remplacés par d'autres blasons. Si on regarde bien, les mentions Far East Cruise 63-4 et USS Galveston ont aussi été retirées pour mettre à la place United States Navy et Indian Ocean Cruise 85-86. 


Version 2019 VS version 1986

USS Galveston est une référence au croiseur lance-missiles de la marine américaine qui a rejoint la flotte américaine du Pacifique en août 1962. Le navire a opéré dans les eaux de l’Asie du Nord-Est autour du Japon, Taïwan et Okinawa de l’automne 1963 jusqu'au printemps 1964.

Selon le journaliste Rafik Djoumi, le studio a préféré retirer ces bannières pour ne pas froisser le marché chinois, devenu en quelques décennies le premier consommateur de films américains. La Chine, toujours en rivalité avec ses voisins nippons et taïwanais, possède un énorme potentiel de recettes au box office mondial. Il ne s'agirait donc pas de se mettre à dos l'Empire du Milieu en vue de l'exploitation du long-métrage, prévu pour sortir le 15 juillet 2020 en France.

Jusqu'ici, Top Gun Maverick a une date de sortie pour le 25 juin 2020 à Hong Kong mais il n'est pas encore daté pour le marché chinois dans sa globalité. À noter que le film de Joseph Kosinski a été en partie financé par la société Tencent Pictures, basée en Chine. Cette dernière est une des principales partenaires du producteur et distributeur du long-métrage, Paramount. Il est fort probable que l'explication à ces changements réside ici.

10 missions impossibles qu'on défie Tom Cruise d'accepter