Top Chef - "Je crie au scandale et à la tricherie", "Du favoritisme abusif", "Ça vous fout la haine qu’une femme réussisse", "Vous crachez votre misogynie" : la qualification de Louise crée des tensions sur Twitter

Ce mercredi 18 mai, la qualification de Louise dans
Ce mercredi 18 mai, la qualification de Louise dans "Top Chef" a créé des tensions sur Twitter. Capture écran M6

Un nouvel épisode de "Top Chef" a été diffusé ce mercredi 18 mai sur M6. Lors de la première épreuve, Louise a été qualifiée pour les quarts de finale, ce qui a provoqué une vague d'indignation sur Twitter. Si certains ont crié au "favoritisme", d'autres ont condamné la "misogynie" de certains Twittos.

Le mercredi soir rime avec "Top Chef", du moins pour les fans du programme. Ce 18 mai n'échappe pas à la règle. Cette saison 13 de l'émission culinaire de M6 est particulièrement intense. Il faut dire que les candidats ont mis le paquet pour faire saliver les chefs, mais également les téléspectateurs. Après 14 semaines de compétition, ils ne sont plus que 5 à prétendre au titre de "Top Chef". Si Philippe Etchebest, Hélène Darroze et Glenn Viel étaient présents, ce n'était pas le cas de leur confrère, Paul Pairet. À la suite de l'élimination de Lilian la semaine dernière, qui était l'ultime candidat de sa brigade, le chef a dû quitter l'aventure. Une chose est sûre, c'est que son absence s'est fait ressentir tout au long de la soirée, selon les internautes.

Découvrez le portrait de Paul Pairet :

Ce mercredi 18 mai, les candidats de Philippe Etchebest, Hélène Darroze et Glenn Viel ont redoublé d'efforts pour impressionner le chef Jean Imbert, gagnant de la saison 3 de "Top Chef". Le chef du Plaza Athénée leur a demandé de préparer un vol-au-vent revisité. Et une chose est sûre, c'est que la compétition était serrée. Les cinq candidats ont tenté le tout pour le tout et sont parvenus à impressionner l'invité du jour. Cependant, en dégustant les plats, Stéphane Rotenberg annonçait le prénom de son propriétaire, ce qui n'a pas été vu d'un très bon oeil sur Twitter...

"Il a été briefé"

Pour de nombreux Twittos, cette saison de "Top Chef" est truquée. Lorsque le plat de Louise a été présenté à Jean Imbert, le présentateur de "Top Chef" a insisté sur son prénom, tout en soulignant qu'il s'agissait "de la dernière femme du concours". Les internautes sont donc convaincus que la production fait du favoritisme et protège Louise. Et certains ont déploré que cette épreuve ne soit pas réalisée "à l'aveugle".

"Top Chef, c'est une arnaque"

D'ailleurs, sans grande surprise pour les fans du programme, c'est le plat de la jeune femme qui a été choisi par Jean Imbert, permettant à Louise de se qualifier directement pour les quarts de finale. En découvrant le verdict, de nombreux abonnés de Twitter se sont offusqués et ont crié "au scandale". Pour eux, elle ne "méritait pas sa place". Ils ont souligné le fait que son plat était le "plus basique" et le moins "revisité", alors que c'était pourtant la consigne. Autant des hommes, que des femmes, sont persuadés que cette saison 14 est "truquée" et que le résultat est "déjà connu d'avance".

"Ça vous fout la haine qu’une femme réussisse"

En lisant tous ces tweets à l'encontre de Louise, des internautes ont halluciné. Ils ne comprennent pas cette "haine irrationnelle" contre la jeune femme. Un grand nombre d'abonnés a alors tenu à la défendre, tout en condamnant le comportement jugé "misogyne" de certains Twittos.

La qualification de Louise a donc déchaîné les passions sur Twitter. Les tensions étaient palpables sur le réseau social. Bien évidemment, tous les goûts sont dans la nature, et on ne peut malheureusement pas plaire à tout le monde.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles