Top Chef : pourquoi Paul Pairet avait peur d'intégrer le jury

·1 min de lecture

Qui mieux que lui pouvait être associé au mot "audace", thématique choisie pour cette douzième saison de Top Chef ? Paul Pairet a repassé son costume de juré pour coacher et départager à nouveau les candidats du concours télévisé de M6. Sa première expérience lui avait réussi puisque son poulain, le génial Adrien Cachot, avait poinçonné son billet pour la finale, seulement battu par David Gallienne. Mais le grand gagnant de cette édition pour les téléspectateurs n'était autre que le chef triplement étoilé tant les compliments sur son flegme et sa bonhomie tombaient comme à Gravelotte. À la tête d’un restaurant à Shanghai, Ultraviolet, à la mise en scène unique, l'un des cuisiniers les plus inventifs de sa génération a crevé l'écran, donnant au programme une autre dimension grâce à sa gouaille toute en finesse et son flair unique pour dénicher les compétiteurs les plus talentueux. Son entrée dans l'arrière-cuisine de Top Chef a été telle que l'on a très vite oublié son prédécesseur, Jean-François Piège.

Pourtant, Paul Pairet n'a pas eu besoin de la télévision pour exister. Et le recruter n'a pas été une promenade de santé pour les équipes de production. Car s'il avait joué les invités de luxe lors d'une épreuve de la dixième saison, le rôle de jury demande une implication de tous les instants et donc de dégager du temps dans son planning bien chargé. "C'est vrai qu'une émission comme ça demande un véritable engagement", avait confié le natif de Perpignan à nos confrères de LCI. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTOS Alec et Hilaria Baldwin accueillent leur sixième enfant : le couple révèle le prénom et le sexe du bébé
La faute à Rousseau : le drame très personnel vécu par Charlie Dupont dans son enfance
Johnny Hallyday : Linda Hardy évoque son histoire avec le rocker qui "manque énormément"
VIDEO Orlando, le frère de Dalida, en colère contre les récents témoignages sur l'inceste
Emmanuel Macron : pourquoi ses ministres l'ont amusé lors du dernier Conseil de défense