REPLAY - Top Chef (M6) : Beau lancement pour la saison 12 !

·1 min de lecture

Des trompe-l’oeil immangeables ?

Cette année, le chef espagnol Andoni Aduriz, qui propose à sa carte des desserts aux allures de savon moussant ou de pomme pourrie, va demander aux candidats, dans une épreuve baptisée "Mange-moi si tu peux !", de préparer un plat à première vue non comestible, mais époustouflant au goût !

L’assemblage inimaginable

Le concept du food pairing, inventé par le surprenant chef anglais Heston Blumenthal (que les abonnés à Netflix connaissent pour son programme Mets et Merveilles), consiste à assembler des aliments qui n’ont, à première vue, rien à faire ensemble. Pour que cela fonctionne, une seule molécule d’arôme de base en commun suffit… Bonne chance aux candidats pour associer la fraise à l’olive noire ou le chocolat au roquefort !

La guerre des restos revue et corrigée

Crise sanitaire oblige, et dans une volonté de coller à la réalité de la situation des restaurateurs, Top Chef a modifié le déroulé de cette épreuve mythique. Au lieu d’être jugés par des clients, assis dans leurs établissements éphémères, les candidats devront réfléchir à des plats compatibles avec la vente à emporter. Seuls les membres du jury seront présents pour juger les plats, les autres goûteurs seront dans leur salon.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi