Top Chef 9 : Philippe Etchebest s’est montré très sadique dans l’épreuve de la boîte noire, et c'était trop bon !

Arrêtez-tout ! ce soir, c’était le grand retour de la boîte noire dans Top Chef. Une épreuve mythique du concours, dans laquelle les candidats se cassent souvent les dents. Cette fois-ci, c’est le chef Philippe Etchebest qui a réalisé le plat qui devait être goûté puis reproduit à l’identique par les candidats. Et il s’en est donné à cœur joie !

(c) Capture d’écran M6

Ce mercredi 21 février, les cuisiniers devaient jouer collectif. Le tournoi des brigades imposait de travailler en équipe puisque tous les membres d’une brigade étaient en danger s’ils ne remportaient pas l’une des épreuves ensemble. Première étape : sublimer la courge ! Comme ça, ça ne donne pas très envie mais face à Cédric Grolet alias le meilleur pâtissier du monde, on tente deux ou trois trucs.

Philippe Etchebest était remonté à bloc pour faire gagner sa brigade ! Il faut dire que le chef n’a plus que deux candidats en lice… Alors, il était plus compétiteur que jamais. Et il a bien fait puisque Victor et Camille ont raflé la victoire.

La revanche de Philippe Etchebest
Mais dans Top Chef, à peine une épreuve terminée qu’il faut se remettre au fourneau. Et là, on était surexcités pour… le retour de la boîte noire !

(c) Capture d’écran M6

Pour ceux qui n’ont jamais suivi le concours culinaire, on vous explique. Les candidats entrent dans une boîte noire (oh tiens, on ne s’en serait pas douté) et doivent deviner les ingrédients d’un plat. Dans le noir donc. Avec les mains. En tâtonnant. Pas très pratique, vous en conviendrez. Si seulement il n’y avait que ça… En bon revanchard qui avait perdu cette épreuve par deux fois, Philippe Etchebest a concocté une recette très (très, très) compliquée.

(c) Capture d’écran M6

Résultat, à la dégustation, c’était un festival d’erreurs et de bruits de mastication pas toujours agréables. Les candidats étaient tous complètement à côté de la plaque, sauf quelques uns qui ont su se démarquer grâce à leur palais affûté. Mais pour les autres, c’était quand même un peu inquiétant – en tant que cuisinier ou chef – de ne pas savoir reconnaître le veau du porc.

Certains cuistos ont même eu de drôles de techniques pour déterminer les aliments qui se trouvaient dans l’assiette. Adrien a compris qu’il y avait de l’oursin parce qu’il y est allergique ! On a frôlé la catastrophe… Il y a peut-être des astuces moins risquées, non ?

Quant à Tara, elle n’aurait pas pu détecter des aliments plus éloignés que ceux utilisés.

Et la lumière fût !
Heureusement, les chefs sont allés à la rescousse de leurs poulains en partant à leur tour goûter le mystérieux plat de leur acolyte.

(c) Capture d’écran M6

Quelques instants plus tard, deux autres membres de chaque brigade ont pu analyser le dressage et la composition du plat à la lumière avant de revenir tout rapporter à leurs camarades. Une fois la lumière allumée, c’est tout de suite plus facile étonnamment ! Ou pas.

(c) Capture d’écran M6

Depuis les coulisses, Philippe Etchebest jubilait ! Il se moquait aussi bien de Michel Sarran qui n’arrivait pas à trouver la sortie de la boîte noire que d’Hélène Darroze qui est claustrophobe, et bien sûr des candidats. Et nous aussi, on a bien rigolé.

C’est d’ailleurs la brigade d’Hélène Darroze qui a remporté l’épreuve et celle de Michel Sarran qui est allée en dernière chance. À l’issue de cet ultime défi, Justine a quitté le concours, en larmes.

Katia Rimbert