Top Chef 2021 : la triste raison pour laquelle Hélène Darroze s'est rapprochée des autres jurés

·1 min de lecture

Hélène Darroze, Paul Pairet, Philippe Etchebest et Michel Sarran reprennent du service. Ce mercredi 10 février marque le lancement de la douzième saison de Top Chef, un cru exceptionnel, tant au niveau du talent des candidats que celui de l’organisation du tournage. Dans les colonnes de Télé 7 Jours, Hélène Darroze a souligné « l’ambiance spéciale » qui régnait : « Nous étions testés deux fois par semaine et étions entourés de “référents Covid” qui faisaient la police pour que l’on garde nos masques et que l’on respecte la distanciation ». Si l’exigence d’un point de vue sanitaire était à noter, elle admet que « tous ces efforts ont payé » et pas pour rien : « Selon moi, des sept saisons auxquelles j’ai participé, c’est celle qui a été le plus dans l’émotion, continue-t-elle. Ce qui m’a épatée aussi, c’est le degré d’excellence, tant au niveau des candidats et des invités prestigieux que dans les thèmes et défis à relever ». Soufflée par les candidats, Hélène Darroze a également précisé qu’elle s’était encore plus rapprochée des trois autres jurés de l’émission.

La crise de la Covid-19 a mis un sacré coup de frein à l’univers de la gastronomie et plongé l’équipe dans une atmosphère pour le moins particulière : « Nous, jurés et restaurateurs, étions dans une période de stress, car nos établissements étaient fermés à cause de la crise sanitaire ». Si cela n’a pas empêché la maman de Quiterie et Charlotte de recevoir une troisième étoile au guide Michelin pour l’une de ses adresses, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Cheer (Netflix) : des protagonistes de la série-documentaire accusés d'agression sexuelle et de détournement de mineur
VIDEO Olivier Véran s'est fait vacciner contre la Covid-19
Anne-Laure Bonnet : les larmes de la journaliste pour les adieux de Téléfoot
« On doit quoi à la France ?! » : la chanteuse Yseult pousse un énorme coup de gueule et divise les internautes
Les Grosses têtes accusées de racisme, sexisme et homophobie : la réaction sans appel de Laurent Ruquier