Dans "Top Chef" 2021, le confinement des candidats a entraîné des conséquences inattendues

Louise Wessbecher et Clément Vaillant
·1 min de lecture
Dans "Top Chef" 2021, le confinement des candidats a entraîné des conséquences inattendues

TOP CHEF - La saison des cromesquis et des espumas est ouverte. La saison 12 de “Top Chef” commence ce mercredi 10 février sur M6, un an après la victoire de David Galienne. Stéphane Rotenberg aux commandes, et Hélène Darroze, Paul Pairet, Philippe Etchebest et Michel Sarran à la tête des brigades: la recette est la même en 2021. À une différence près tout de même.

Comme pour beaucoup d’autres tournages d’émissions, le Covid-19 a eu quelques impacts sur la saison 12 de “Top Chef”. Outre l’introduction d’une guerre des restos en click and collect et l’intervention de chefs internationaux qui ont d’ordinaire du mal à laisser leurs cuisines, la crainte de voir un cluster naître parmi les équipes a conduit la production à faire un choix: confiner tous les candidats ensemble pour toute la durée du tournage.

D’octobre à décembre, les 15 candidats du concours ont donc vécu de deux semaines jusqu’à deux mois – selon leur parcours – dans un hôtel. Une première cette saison quand ils peuvent habituellement retrouver leur famille, leurs amis les soirs et les week-ends, raconte au HuffPost Stéphane Rotenberg dans une interview vidéo à voir en tête d’article.

Et cette situation inédite a permis aux candidats de tisser des liens d’amitié particulièrement forts entre les épreuves, une conséquence que ni la production ni les chefs n’avaient anticipée.

“Ça a créé une atmosphère de solidarité et de respect qu’on a rarement vue”, nous décrit Hélène Darroze. “Ils étaient tous très amis. La mayonnaise a pris tout de suite au sein des équipes. Et chaque fois qu...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.