Top chef 2020 : Adrien, mal luné, s'auto-sabote lors d'une épreuve

Wassila Djellouli
Journaliste lifestyle

Ovni de cette saison 11 de Top Chef, Adrien a ce soir encore prouvé qu'il n’en faisait qu’à sa tête : peu inspiré par une épreuve et de mauvaise humeur, il a tout simplement décidé de ne pas se battre.

Capture écran M6 Replay

Adrien est probablement le candidat le plus atypique et entier de cette saison de Top Chef. Lorsqu'une épreuve lui parle, le chef de 29 ans se donne à fond, rivalisant d'inventivité et d'audace pour séduire les jurés. Mais quand une épreuve l'oblige à sortir de sa zone de confort, il a une fâcheuse tendance à relâcher ses efforts. Un travers qui est nettement ressorti dans l'épisode de ce soir.

Pour Adrien, tout avait pourtant particulièrement bien commencé : l'épreuve chapeautée par le chef et meilleur ouvrier de France Jacques Maximin, semblait créée sur mesure pour lui. Elle consistait en effet à cuisiner le pigeon, l'un de ses ingrédients favoris, et à le présenter de la meilleure des façons dans l'assiette. Très vite, le candidat a pris le découpage et la cuisson du pigeon en main, pendant que ses camarades Mory et Diego (exceptionnellement violet pour cette épreuve), s'occupaient de la sauce yassa et des garnitures.

Une belle confiance qui l'a poursuivi jusqu'au moment du dressage, qu'il a choisi tout naturellement de réaliser dans l'esprit bistrot qu'il affectionne tant. Malheureusement pour lui, malgré son engouement pour l'exercice, Adrien s'est fait coiffer au poteau par son camarade Diego, qui s'est de son côté montré bien plus inventif. Son assiette étonnante et “digne d'un magazine” selon le chef Jacques Maximin a d'ailleurs beaucoup fait réagir les internautes.

Est-ce à cause de cette défaite qu'Adrien s'est ensuite brutalement assombri ? Nul ne le sait, mais le candidat ne s'est clairement pas présenté à l'épreuve suivante avec le plus grand entrain. Se déroulant dans un joli domaine de Versailles, celle-ci avait pourtant pour thème une spécialité qui met habituellement tout le monde d'accord : les pâtes. Mais alors qu'il devait concourir contre David sur une assiette de pâtes ricotta-épinard, Adrien a clairement boudé son plaisir.

Peu disposé à se creuser la tête, ce dernier a entrepris de réaliser un raviolo ricotta-épinard, nappé de beurre meunière, et déposé sur de la pulpe d'épinard. Une recette jugée trop simple par Paul Pairet, dont les conseils ont alors plutôt semblé agacer le candidat. “Il a sa tête des mauvais jours”, a alors commenté le juré, qui commence à bien connaître son poulain.

“Je ne suis pas super motivé pour cette épreuve, je ne suis pas forcément d’humeur [...] Je ne vais pas faire un plat spectaculaire, je veux juste faire un bon plat de pâtes”, a confirmé Adrien qui a alors choisi d'assumer sa proposition jusqu'au bout, n'ajoutant finalement que de la poudre de persil.

C'est donc sans réelle surprise que les deux juges de l'épreuve, les chefs Simone Zanoni et Alan Taudon, ont préféré donné l'avantage à David au terme de la dégustation. Adrien sera donc en dernière chance la semaine prochaine, aux côtés de Mory et de Gratien. Tous les trois vont affronter d’anciens candidats éliminés, bien décidés à reprendre leur place dans le concours.

A lire aussi :

Top Chef 2020 : pourquoi Mory Sacko ne travaille plus pour Thierry Marx ?

«Top chef», la revanche d’Adrien Cachot

Nastasia (Top Chef) très remontée contre M6 et le montage de l'émission