Top Chef 10 : Cédric Grolet juge une épreuve de pâtisserie et fait fondre les internautes (cœur avec les doigts)

Katia Rimbert
Journaliste

Mercredi soir, c’était la première salve des quarts de finale dans Top Chef ! Pour l’occasion, ils ont poussé la porte des plus grands palaces pour relever des défis concoctés par les plus grands chefs de la planète. À commencer par Cédric Grolet, qui est juste le meilleur pâtissier du monde. Petit joueur. Alors forcément, quand il a débarqué dans l’émission, il a fait complètement craquer la gent féminine sur Twitter.

(c) Capture M6

Cette année, dixième saison oblige, les candidats ont deux semaines pour se qualifier pour la demi-finale du concours. Deux fois plus de stress pour eux et deux fois plus de plaisir pour nous, quoi. Enfin, même si l’épisode de ce soir ne servait pas à grand-chose puisque aucun candidat ne risquait d’être éliminé. Useless. “Mais, du coup, je ne comprends pas c’était quoi le but de l’émission ?”. Minute papillon, on y arrive.

Passe-Partout
Pour la dixième saison du programme, les règles ont été un peu bousculées. Les quatre cuisiniers encore en lice ont dû s’affronter à travers trois épreuves. Le vainqueur de chaque défi recevait un “pass”, véritable Graal pour accéder à la demi-finale. Mais il ne suffisait pas d’un avoir un seul. Il fallait en décrocher deux pour pouvoir continuer la compétition. Ça devient quasiment aussi compliqué que les règles de Koh-Lanta cette histoire.

Après une première épreuve au Ritz (rien que ça), où les participants devaient réaliser un amuse-bouche à base de langoustines pour le chef Nicolas Sale, direction le Meurice ! Cédric Grolet en personne était venu départager les candidats à travers une épreuve un poil complexe. Pour les deux du fond, Cédric Golet c’est tout simplement celui qui a été élu meilleur chef pâtissier du monde en 2018. Le petit génie du siècle qui fait des desserts en trompe-l’œil incroyables. Et qui est très (très) beau gosse. Bref, celui qu’on admire autant qu’il nous énerve.

Twitter bave d’envie
Devant votre télé, vous étiez en admiration totale devant ce petit prodige de la pâtisserie. Et surtout vous mesdames, vous n’admiriez pas que ses réalisations hein… On vous a vues !

Mais revenons à la compétition. On divague, on divague… En attendant, Cédric Grolet devait imposer un thème aux candidats. Le jeune homme de 33 ans leur a donc demandé de faire un dessert en forme de fleur. Sur le papier, on se dit qu’il y a pas mal de possibilités. Mais en y réfléchissant deux secondes… Ok, c’est super chaud. Surtout quand on sait que seulement trois desserts sur les quatre présentés seront dégustés. Autrement dit, le meilleur pâtissier du monde peut éliminer ta création au visuel. Comme ça, en un seul coup d’œil, BIM. Ouuuuuh tu n’as pas intérêt à te louper sur ce coup-là !

Mais qu’Alexia, Florian, Samuel et Guillaume se rassurent : Cédric veut un truc simple. Sans chichi, sans pression, juste un petit dessert sympa qui donne envie. Peut-on rappeler que la version du dessert en forme de fleur du chef pâtissier est juste le truc le plus compliqué du monde ?! Merci.

(c) Capture M6

Pour essayer de se démarquer, Alexia a osé une association bien douteuse entre le céleri, l’oseille et le poivre. Oui oui, on est toujours dans une épreuve de pâtisserie, vous n’avez pas sauté une ligne par inadvertance.

(c) Capture M6

De son côté, Guillaume a tenté le pochage de sa rose en mode YOLO. Et évidemment, le résultat n’était pas terrible. Mais contre toute attente, c’est la création qu’a préféré Cédric Grolet au visuel ! SCANDALE.

(c) Capture M6

Et c’est aussi celle qui a remporté les faveurs du chef. Gui-Gui a donc décroché son premier pass vers la demi-finale, comme Samuel sur la première épreuve puis Alexia à l’issue de l’ultime défi du chef Romain Meder au Plaza Athénée. Bon, bah du coup, rien n’est joué. Il y a presque 1 partout, sauf pour Florian qui se retrouve sur le banc de touche. Rendez-vous la semaine prochaine !

(c) Capture M6