Top 14 : vainqueur sur Toulouse, Castres file en finale

Florent Vanverberghe (droite) et le pilier géorgien de Castres, Levan Chilachava, au stade Allianz Riviera de Nice, le 17 juin 2022.
 
Florent Vanverberghe (droite) et le pilier géorgien de Castres, Levan Chilachava, au stade Allianz Riviera de Nice, le 17 juin 2022.

Un air de déjà-vu. Comme en 2018 sur la route de son dernier titre, Castres s'est offert le scalp de son voisin toulousain (24-18), champion sortant, à Nice vendredi 17 juin, en demi-finale du Top 14. Vainqueur au bout du suspense dans une ambiance de derby, le CO affrontera en finale le 24 juin, la huitième de son histoire, Bordeaux-Bègles ou Montpellier, opposés samedi, à l'Allianz Riviera également.

Après avoir déjà perdu son titre européen le mois dernier, le Stade toulousain dit lui adieu à son bouclier de Brennus. Il faut y voir une certaine logique sportive sur la saison puisque le « petit » CO, pour la première fois de son histoire, avait terminé premier de la phase régulière, devant son ogre de voisin, quatrième après être passé par tous les états.

Un gros rythme d'entrée

Dans l'antre habituel des footballeurs de l'OGC Nice, plutôt équitablement partagé entre supporteurs rouge et bleu, le Stade toulousain, comme lors de son barrage victorieux contre La Rochelle (33-28) la semaine dernière, avait pourtant imprimé un gros rythme d'entrée. Dominateurs en conquête, les hommes d'Ugo Mola ont progressivement baissé le ton et laissé par leur indiscipline les Castrais revenir dans le match grâce au pied précis de leur ouvreur argentin Benjamin Urdapilleta.

Sous une température plus supportable que celle sévissant en Occitanie, le club tarnais, nettement moins sollicité que son adversaire depuis plusieurs mois, a finalement pris les devants dès le retour des v [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles