Top 14 : Castres, l’ogre qui voudrait se faire passer pour le petit poucet

Les demi-finales du Top 14 de rugby c’est ce week-end à Nice. Ce soir, le stade toulousain face au Castres Olympique. Le match des contraires, entre tout ce qui brille et tout ce qui se cache. Les Castrais, on ne les connaît pas vraiment, et c’est exactement ce qu’ils veulent. 

Castres en rugby, c’est un peu Auxerre en foot quand Guy Roux répétait inlassablement à chaque début de saison que ce qu’il visait, c’était le maintien. Même en ayant été champion de France. Deux petites villes de 40 000 habitants qui adorent se faire passer pour les pauvres petits à côté des grandes métropoles. Regardez les 4 demi-finalistes du Top 14. Montpellier, Toulouse, Bordeaux, et Castres. Cherchez l’intrus ! C’est le discours des Castrais. Et regardez notre petit budget, le 10ème seulement du championnat. C’est bien pratique, ça permet de mettre la pression sur les autres et d’arriver en toute décontraction parce qu’après tout, si Castres est battu par Toulouse, tout le monde trouvera ça logique. Le CO a fait de la discrétion une véritable philosophie de vie de club. Et c’est vrai qu’à part les fans absolus de rugby et les habitants de l’agglomération castraise, on ne connaît pas bien cette équipe, et la comparaison avec les Antoine Dupont et Romain N’Tamack toulousains est vertigineuse. 70 kilomètres entre les deux villes, mais un monde d’écart. Ce n’est pas moi qui grossis le trait, ce sont les Castrais qui adorent mettre en avant leur différence.

On n’est pas obligé de tomber dans le pann...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles