Tony Parker regrette-t-il son aventure musicale ? Il revient avec sincérité sur son album rap

·1 min de lecture

Tony Parker a autant de facettes que de bagues de champion NBA. Car si la légende des San Antonio Spurs est aujourd'hui l'un des sportifs français les plus respectés, c'est en raison pour son audace d'avoir traversé l'Atlantique afin de jouer dans la cour des grands et de s'y imposer. Arrivé au Texas dans la peau du petit Frenchie avec les dents qui raient le parquet, "TP" a immédiatement été mis devant ses responsabilités et les a endossées avec maestria. De là à voir son maillot retiré une fois les sneakers raccrochées, la marque de ceux qui ont écrit l'histoire d'une franchise. Depuis ce jour de gloire, le légendaire numéro 9 texan ne joue pas que les amoureux éperdus d'Alizé Lim, il investit dans des affaires, souvent dans des domaines où on ne l'attend pas.

Ses plus grands fans ne l'imaginaient également pas se lancer dans la musique, en parallèle de sa carrière sportive. En 2007, Tony Parker sortait un premier album de rap, comprenant les mythiques Balance-toi (avec la présence de son ex Eva Longoria dans son clip) et Premier Love, suscitant les critiques inhérentes aux célébrités qui s'essaient à un nouveau genre. Pour autant, le grand ami de Gims ne regrette pas cette parenthèse artistique, bien au contraire. "Moi, j'en suis fier, de cet album, a-t-il signifié à nos confrères de Konbini. Après, t'aimes ou t'aimes pas. De toute façon, la musique, c'est subjectif. Chacun ses goûts, chacun ses couleurs, comme on dit. Moi, j'ai vraiment aimé faire cet album." Il faut dire que (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Jim Bauer travaille sur un projet d'album et explique pourquoi il ne fera plus de reprises
Folco Marchi (Un si grand soleil) : pourquoi le comédien s'est effondré sur le tournage
"Je suis fasciné par les mots" : Patrick Sébastien évoque avec enthousiasme son nouveau projet surprenant
Mort d'Anémone : son fils Jacob rétablit une part de vérité sur la brouille avec la troupe du Splendid
Colin Farrell a 45 ans : de quelle terrible maladie génétique souffre son fils James ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles