Tony Parker a pris en exemple Michael Jordan "qui a très tôt développé un business sur son nom"

franceinfo
"Il a fait fructifier son patrimoine et c'est bien vu parce que la carrière sportive est courte et que Tony Parker, à même pas 40 ans, a encore quelques années à vivre", selon l'économiste du sport Christophe Lepetit.

Tony Parker, qui a annoncé lundi 10 juin la fin de sa carrière sportive à 37 ans, s'est toujours "intéressé" à sa "reconversion", il a "toujours pensé au coup d'après", a expliqué mardi 11 juin sur franceinfo Christophe Lepetit, économiste du sport au centre de droit et d’économie du sport de Limoges. Selon lui, "Tony Parker fait partie de ces grandes vedettes internationales au même titre que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi".

Le basketteur français a investi dans plusieurs domaines, dans le sport en rachetant le club de basket de Villeurbanne, mais aussi dans le prêt-à-porter, les nouvelles technologies, la restauration ou encore dans le tourisme, avec le rachat de l'ensemble des remontées mécaniques de Villard-de-Lans et de Corrençon-en-Vercors.

franceinfo : Tony Parker fait-il partie de ces sportifs dont le nom est devenu une marque ?

Christophe Lepetit : Oui, sur le marché français, il a réussi à créer, à construire quelque chose sur son nom, quelque chose d'assez exceptionnel, puisqu'il a développé beaucoup d'activités en parallèle du basket en étant lui-même une égérie et en étant identifié de façon très forte. Oui, c'est très certainement un homme sportif-marque à la française comme on en a finalement assez peu. Tony Parker fait partie de ces grandes vedettes internationales au même titre que Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi. À son échelle, Tony Parker a réussi à construire quelque chose de conséquent. Si on devait faire une analogie par rapport à des gens qui ont eu ce (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi