Tony Hawk n'a pas pu résister à tester le skatepark des JO de Tokyo

·2 min de lecture
Le passionné de skateboard, Tony Hawk, sur le skatepark des Jeux olympiques de Tokyo, le 22 juillet 2021. (Photo: Ezra Shaw via Getty Images)
Le passionné de skateboard, Tony Hawk, sur le skatepark des Jeux olympiques de Tokyo, le 22 juillet 2021. (Photo: Ezra Shaw via Getty Images)

SPORT - Il n’y participera pas mais il comptait bien s’amuser avant le début des hostilités. L’un des plus grands professionnels du skateboard, Tony Hawk, s’est essayé ce 22 juillet au skatepark installé spécialement pour les Jeux olympiques qui auront lieu à Tokyo cet été.

Alors qu’il sera correspondant au Japon pour la chaîne NBC durant la compétition, qui se tiendra du 23 juillet au 8 août, le passionné de skate a honoré son sport dans une vidéo sur Instagram, alors qu’il ne pensait pas voir un jour faire partie intégrante des JO. “En tant qu’enfant qui était principalement fustigé à cause de mon intérêt pour le skateboard, je n’aurais jamais imaginé que cela ferait partie des Jeux Olympiques”, explique-t-il dans la légende sous la vidéo de lui sur un skateboard dans le skatepark d’Ariake.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Celui qui a été champion du monde à 12 reprises dans sa carrière espère que sa discipline va pouvoir être mieux considérée à la suite de ces JO, où le skateboard sera, pour la première fois, partie intégrante de la compétition. “Je sais qu’en fin de compte, cela aidera à développer les connaissances sur la pratique du skateboard à l’international, en exposant notre passion à un public qui ne l’a jamais vu auparavant ou qui a simplement refusé de l’embrasser”, écrit le sportif qui a pris sa retraite en 2003. Selon lui, ce coup de projecteur pourrait aider une “nouvelle génération à s’essayer au skateboard avec un véritable soutien du public et des opportunités significatives”.

Tony Hawk, qui affirme que le fait d’être à Tokyo est “surréaliste” a, durant plusieurs années, fait figure de maître dans le milieu du skateboard. En 1999, il est le premier à effectuer un “900 degrés”, une figure qui consiste à faire deux tours et demi sur soi-même. L’homme a aussi gagné à 10 reprises la compétition de sports extrêmes nommée “X Games”. Cette année, pas de médaille d’or pour lui, mais de belles occasions pour le public de le voir s’amuser dans un skatepark.

À voir également sur Le HuffPost: JO de Tokyo: à 13 ans, Sky Brown va défendre la Grande-Bretagne en skateboard

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles