Une tonne de cocaïne puis 500 kg: de la drogue saisie à un mois d'intervalle dans le même cargo

·2 min de lecture
Le Trudy a été arraisonné au port de Dunkerque. - Douane Française
Le Trudy a été arraisonné au port de Dunkerque. - Douane Française

Rebondissement dans l'affaire de la saisie de drogue sur le cargo Trudy, à Dunkerque. Plus de 500 kilos de cocaïne ont de nouveau été saisis mercredisur le navire, cette fois au port de Rotterdam, a appris BFMTV de source judiciaire. La douane néerlandaise a publié les photos de la saisie sur le site du ministère public.

La drogue saisie a Rotterdam a été retrouvée dans une cale profonde, dissimulée sous des cargaisons en vrac, indique une source proche du dossier.

Trois semaines plus tôt, le 2 octobre, les douanes françaises avaient déjà saisi plus d'une tonne de cocaïne (1127 kilos) dans la cale du même bateau, au port de Dunkerque, pour une valeur de plus de 100 millions d'euros. Le navire avait été intercepté au large de Dunkerque par mauvaise mer, alors qu'il se rendait à Anvers en Belgique.

Une prise d'otage ratée

Sur les 20 membres de l'équipage international embarqués sur le Trudy en provenance du Brésil cet été, 19 ont été mis en examen et 15 écroués, occasionnant un changement d'équipage pour terminer le voyage.

C'est lors de cette rotation d'équipage, dans la nuit du 11 au 12 octobre, qu'un commando d'une dizaine d'hommes cagoulés et gantés, et parlant français, anglais et arabe, ont pris en otage l'équipage du navire battant pavillon libérien, cherchant une cargaison de drogue ou de l'argent, avant de repartir bredouille et de disparaître des radars. Aucune interpellation n'a eu lieu jusqu'à présent sur cette prise d'otage.

Les opérations terminées, le cargo a repris la mer en direction de Rotterdam. C'est là, amarré au quai de Merwehaven que les douaniers néerlandais ont découvert 345 colis contenant au total 529 kg de cocaïne, pour une valeur à la revente estimée à 40 millions d'euros.

Pourquoi les douaniers français n'ont pas trouvé le reste de la drogue?

Selon nos informations, les enquêteurs français sont passés "à côté" de cette découverte car les colis étaient dissimulés sous des tonnes de cargaison en vrac, au fond de la cale.

Au contraire, les colis saisis à Dunkerque étaient beaucoup plus accessibles. Pour pouvoir découvrir les 500 kg de cocaïne supplémentaires, "il aurait fallu décharger l'ensemble du vrac de ce navire", confie une source proche du dossier.

C'était le cas à Rotterdam, puisque la marchandise a été déchargée là-bas. Les autorités néerlandaises indiquent de leur côté poursuivre l'enquête et avoir détruit la cargaison de drogue.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles