Tomy, le pêcheur sexy de Saint-Jacques, approché par une ministre : ce rendez-vous inattendu

·1 min de lecture

Une seule apparition à la télévision et votre monde peut changer. Du tout au tout. Le 23 décembre dernier, France 2 relayait un extrait de l’émission 13h15 le samedi sur son compte Twitter officiel. Un reportage au coeur de nos régions avec Tony Journeaux, un pêcheur de Saint-Jacques qui avait alors accueilli les caméras de la chaine… torse nu ! Face à sa plastique de rêve et sa gueule d’ange, les déclarations enflammées et autres demandes en mariage avaient secoué la Twittosphère. En quelques heures, l’extrait a été visionné des milliers de fois. En couple et heureux, Tony Journaux a encore quelques difficultés à comprendre la nature de cette effervescence, lui qui n’est pas habitué au feu des projecteurs. « Ça commence à faire pas mal de pub mais c’est assez compliqué à gérer. J’ai beaucoup de demandes de prétendantes principalement », confiait-il sur CNews le 25 décembre dernier.

Et visiblement, ce buzz a d’ores et déjà dépassé les frontières du digital. S’il sera l’invité de l’émission Quotidien ce jeudi 7 janvier, Tomy Journaux a aussi d’autres rendez-vous à honorer. Bien plus officiels. Comme nous l’apprend France Bleu, le jeune pêcheur a tapé dans l’oeil d’Annick Girardin. La ministre de la mer, qui doit se rendre en Bretagne vendredi 8 janvier en déplacement officiel, n’a pas hésité à lui proposer une rencontre.

Ne vous emballez pas : Annick Gardin y voit une occasion d’en apprendre davantage sur l’activité de pêche à la coquille Saint-Jacques. Et s’il a eu du mal à comprendre (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Kim Glow fait de nouvelles déclarations délirantes sur le vaccin et s'en prend au gouvernement
"De quoi vous vous plaignez ?" : la terrible phrase d'Evelyne Pisier à ses enfants avant sa mort
Jamiroquaï : un sosie du chanteur, partisan de Donald Trump, fait polémique
VIDEO Télématin : Caroline Roux au coeur d'une polémique après la diffusion d'une fausse information sur les vaccins
Olivier Duhamel : le directeur de Science Po au courant de l'inceste explique pourquoi il n'a rien fait