Tomb Raider (Salto) : comment a été crée le personnage de Lara Croft ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avant d'être incarnée à l'écran par Angelina Jolie puis Alicia Vikander, Lara Croft est avant tout un personnage culte du milieu vidéo-ludique. Il faut remonter à 1993 pour trouver trace des origines de l'archéologue au sac à dos. Un graphiste nommé Toby Gard et oeuvrant au sein d'une société d'édition de jeu vidéo baptisée Core Design travaille initialement sur un personnage d'aventurier masculin, avec un fouet et un chapeau. Jugeant qu'il s'agit d'une idée trop proche de celle d'Indiana Jones, Toby Gard décide ensuite d'en faire une femme. Malgré le scepticisme des fondateurs de Core Design, son idée est retenue. À l'époque, aucun jeu vidéo n'avait de personnage principal féminin. Inspiré par l'artiste pop Neneh Cherry et le comic-book Tank Girl, Gard tente différentes esquisses avant d'arriver à un design se rapprochant de la version finale, influencée par le look des femmes sud-américaines.

Le nom du personnage devient aussi un enjeu important. D'abord baptisé Laura Cruz, il est renommé par la direction d'Eidos (qui a acheté le projet à la société Core Designe) en Lara Croft, afin qu'il sonne plus anglo-saxon et qu'il soit plus facilement assimilé de par le monde. Avec la modification du nom, l'histoire du personnage a également été changée pour lui donner une origine britannique. Mais la création de Tomb Raider c'est aussi un véritable défi technologique : afin de donner un maximum de réalisme à son jeu, Toby Gard sacrifié les animations rapides au profit de mouvements plus (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Night and Day (France 2) : Cameron Diaz a-t-elle signé les cascades du film elle-même ?
Tout s'est bien passé : que vaut le grand retour de Sophie Marceau au cinéma ?
Wind River (NRJ 12) : que vaut le thriller avec Jeremy Renner et Elizabeth Olsen ? Notre critique
Stillwater : Matt Damon et la France, une histoire d'amour et de cinéma (PHOTOS)
Zodiac (Arte) : retour sur l'incroyable traque du serial killer qui a inspiré le film de David Fincher

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles