Tomb Raider, le berceau de la vie (W9) Angelina Jolie : "Flanquer une dérouillée aux mecs, ça ne se refuse pas !"

·1 min de lecture

Des consoles... au grand écran

En 2001, l’héroïne du jeu vidéo, sorti en 1996, prenait vie sous les traits d’Angelina Jolie. L’actrice lui a apporté, certes, sa plastique canon, mais surtout une dimension féministe, qui a fait oublier la bimbo pixélisée des débuts. "Lara est une fille un peu dingue, qui s’amuse comme moi. Elle est une sorte de James Bond, en plus féroce."

Jolie Comme Lara !

Deux ans après Tomb Raider, Angelina Jolie rempilait dans cette suite, non sans avoir posé ses conditions : "Je voulais des énigmes compliquées et une Lara Croft qui ait davantage de personnalité, avec des émotions, des goûts, un passé... Et puis, flanquer une dérouillée aux mecs, ça ne se refuse pas !"

À lire également

Lara Croft : Tomb Raider (W9) - L'entraînement musclé d'Angelina Jolie

Lara Croft for ever

L’archéologue sexy est de retour au cinéma, le 14 mars, campée par la Suédoise Alicia Vikander : "Je me suis dit qu’Angelina Jolie était la seule et unique Lara Croft et qu’il serait difficile de la remplacer. Le film donnera une autre vision du personnage. J’espère que je serai à la hauteur." En attendant, on se régale de la performance d’Angelina, ici, incontestable c... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi