Les toits blancs, une alternative lumineuse pour diminuer la chaleur naturellement

Atelier des modules

C'est une technique ancestrale largement répandue dans les régions du sud de l'Europe, la peinture blanche qui habille les villages du pourtour méditerranéen gagne de plus en plus le nord. En Bretagne, un entrepreneur s'inspire largement de ces maisons de Grèce ou d'Andalousie. L'objectif est à la fois écologique et économique.

Blanc dehors, frais dedans

La technique du toit blanc est d'une simplicité lumineuse. Elle permet naturellement de refléter les rayons du soleil et ainsi de renvoyer 90% de la chaleur. La preuve sur le toit d'une grande surface de Quimper qui a volontairement laissé une partie en noir pour mesurer l'effet : "Dans la journée ce carré noir va monter à 80° et dans le blanc il ne dépassera jamais 40°", assure le directeur du magasin. Depuis la mise en œuvre de l'opération, l'utilisation de la climatisation a fortement chuté.

En repeignant son toit en blanc, le supermarché économise plus de 20 000 euros d'électricité par an

CMS-ContentHasMedias_4510503

Bon pour la planète

Avec ce système, les constructions emmagasinent moins de chaleur et refroidissent plus vite une fois la nuit venue. En limitant la climatisation, ce procédé permet de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre. "On pourrait gagner des dixièmes de degrés sur le réchauffement (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi