Une toile de la période tahitienne de Gauguin vendue 9,5 millions d'euros à Paris

franceinfo Culture avec agences

Un rare tableau de la période tahitienne de Paul Gauguin, Te Bourao II, a été adjugé mardi 3 décembre 9,5 millions d'euros chez Artcurial à Paris, "près de deux fois son estimation", alors que le peintre est aujourd'hui sous le feu des critiques, en raison des relations qu'il aurait eues avec des Tahitiennes mineures.

Cette huile sur toile de 1897 fait partie d'un cycle de neuf tableaux réalisés à Tahiti. Le peintre français (1848-1903) les avait envoyés à Paris pour une exposition à la Galerie Ambroise Vollard. Les autres tableaux du cycle sont exposés dans des musées du monde entier : l'Ermitage à Saint-Pétersbourg, le Barber Institute à Birmingham ou encore le Musée d'Orsay à Paris. Le plus connu, véritable oeuvre testament, D'où venons-nous? Que sommes-nous? Où allons-nous ?, est exposée au musée des Beaux-arts de Boston.


La période tahitienne de Gauguin controversée

La période tahitienne de Gauguin est la plus prisée des collectionneurs et la plus connue du grand public. En 1891, le peintre s'installait à Tahiti, espérant fuir une civilisation occidentale trop artificielle à son goût. Il y a peint de très nombreuses toiles avant de sombrer dans la dépression, la solitude et la détresse matérielle.

Mais elle est de plus en plus controversée dans le contexte d'un vaste mouvement d'opinion pour la dénonciation des abus sexuels commis par des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi