Togo: la visite de Faure Gassingbé en France fait polémique

·1 min de lecture

Un peu plus d’un an après sa réélection pour un 4e mandat, le président togolais Faure Gnassingbé est depuis mercredi en France pour une visite de travail. Le temps fort sera un tête-à-tête à la mi-journée ce vendredi 9 avril à l’Élysée avec son homologue Emmanuel Macron.

Cette visite est la première en France du chef de l’État togolais depuis le début de son nouveau mandat. Et elle fait réagir notamment la société civile togolaise qui était à la pointe de la contestation après la réélection de Faure Gnassingbé en mars 2020.

« Il est important que monsieur Macron rappelle un certain nombre de fondamentaux, estime David Dosseh, le porte-parole du front citoyen « Togo Debout ». Si rien n’est fait pour permettre à l’État de droit de s’implanter plus ou moins au Togo, si nous persistons dans cette voie de répression, ça va être extrêmement difficile. »

Le président togolais est notamment accompagné dans cette visite par son ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey pour qui l’opposition a tort de critiquer car, selon lui, ce séjour en France n’a aucune de raison d’engendrer la polémique.

« Cette visite est importante pour la population togolaise, parce que la France est un partenaire important, qui investit au Togo. Il faudrait éviter les polémiques là où il n’y a pas de polémique. Aujourd’hui nous sommes dans une dynamique de construction du Togo. C’est ça l’objectif principal du président Gnassingbé. »

Dans la foulée de son déjeuner avec Emmanuel Macron, Faure Gnassingbé se rendra au Sénat dans l'après-midi, où il doit être reçu par le président de la chambre haute, Gérard Larcher en présence du ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.