Publicité

Togo: le président renvoie la nouvelle Constitution devant l'Assemblée pour une seconde lecture

Le président Faure Gnassingbé a ordonné ce vendredi soir que la nouvelle Constitution votée lundi fasse l'objet d'une deuxième lecture à l'Assemblée nationale. Selon le président, il est nécessaire de réétudier ce texte face à l'intérêt suscité par les nouvelles dispositions du texte, très critiquées par l'opposition et la société civile.

Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbé

Le communiqué de la présidence de la République lu au journal de la télévision nationale indique que le chef de l’État, au vu de l’intérêt suscité par cette loi, a demandé à la présidente de l’Assemblée nationale de faire procéder à une deuxième lecture du texte. « Toute chose étant perfectible », précise le communiqué.

Adopté en début de semaine par l’Assemblée, le texte prévoit de faire passer le Togo à une nouvelle République. Il n’y aurait plus d’élection présidentielle au suffrage universel direct. Le chef du parti majoritaire à l’Assemblée deviendrait de facto président du Conseil pour un mandat de six ans, c’est lui qui conduirait la politique de la Nation.

Faut-il voir cet appel du président de la République à une nouvelle lecture comme une manière de calmer le jeu alors que le Togo se prépare à des élections législatives et régionales le mois prochain ?


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Révision constitutionnelle au Togo: «C'est un coup de force du régime que nous combattons»
Les Togolais décontenancés par la nouvelle Constitution