Togo: nouvelle attaque meurtrière dans le nord du pays

Le nord du Togo à nouveau endeuillé par une attaque meurtrière dans la région des Savanes. Aucune confirmation officielle des autorités pour le moment, mais une source sécuritaire confirme que plusieurs localités ont été attaquées dans la nuit de jeudi à vendredi. Des sources sur place parlent désormais d'une vingtaine de morts.

Les localités visées dans la nuit par des assaillants non identifiés se trouvent dans la préfecture de Kpendjal, une circonscription frontalière, avec le Burkina Faso au nord, et le Bénin, à l'est. Selon plusieurs sources, à Blamonga, dix habitants ont été tués. Cinq autres à Kpembol. Mais d'autres noms de localités victimes sont avancés et la situation était encore imprécise à la mi-journée.

Des habitants effrayés se déplacent et cherchent refuge dans des communes plus importantes. Le véhicule du chef de brigade de Mandouri aurait sauté sur un engin explosif en se rendant à Blamonga. Lui et plusieurs de ses hommes auraient été transportés au centre hospitalier de Dapaong.

Le chef de l'État togolais, lui, est en déplacement dans la région de Kara, voisine méridionale de la région des Savanes. Faure Gnassingbé assiste avec une partie du gouvernement au rendez-vous annuel des luttes traditionnelles en pays Kabyè. Les autorités n'ont pour le moment pas communiqué de bilan de ces violences et il n’y a eu aucune revendication.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles