Le Togo lance sa campagne de vaccination contre le Covid-19

·2 min de lecture

Les premières doses du vaccin anti-Covid19 ont été réceptionnées dimanche dernier ; après le convoyage de ces doses vers l’intérieur du pays, le gouvernement a officiellement lancé mercredi 10 mars la campagne de vaccination. Il s’agit du vaccin AstraZeneca de l’initiative Covax, 156 000 doses dans un premier temps. Malgré les inquiétudes dans la population, le programme est en exécution assure le comité scientifique, il est possible de réduire les décès.

Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbé

Victoire Sidémeho Dogbé, la cheffe de gouvernement en personne, a inauguré le programme de vaccination, suivi de quelques membres du gouvernement, de parlementaires et du comité scientifique de riposte à la pandémie qui se sont fait inoculer les premières doses du vaccin. Puis Victoire Sidémeho Dogbe a lancé le processus de vaccination

« Tout comme moi, ils seront vaccinés et ne développeront plus les formes graves de la maladie. Ce sont les scientifiques qui le disent. Des sensibilisations ont démarré dans le pays et sont en cours sur toute l’étendue du territoire national. »

Dès ce jeudi, puis vendredi, tout le personnel de la santé, du public comme du privé, les apprenants des écoles de formation et étudiants des facultés de sciences seront vaccinés. Suivront ensuite les personnes âgées de 50 ans et plus et les personnes vulnérables des préfectures du Golfe et d’Agoe, en somme du grand Lomé.

Sur les inquiétudes, « il peut avoir des effets secondaires comme pour tout vaccin » a rassuré Didier Koumavi Ekouévi, membre du comité scientifique, après s’être fait vacciné lui-même. « Sur le plan scientifique, le vaccin que nous avons reçu est le vaccin AstraZeneca, un vaccin efficace puisque cela permet de prévenir 90% des formes graves de la maladie. »

La courbe de propagation de la maladie ne faiblit pas, un peu moins de 100 décès officiellement enregistrés mais rien de rassurant, selon une source proche du gouvernement. L’état d’urgence, qui devrait prendre fin ce mois de mars, devrait encore être prorogé