Togo : la DMK s’insurge contre l’interdiction de son meeting par le gouvernement

Le gouvernement togolais a une nouvelle fois interdit un meeting de l'opposition, invoquant cette fois des raisons « sécuritaires » contre un rassemblement prévu pour samedi à Lomé, selon un communiqué du ministre de la Sécurité, le général Yark Damehame. La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) - qui regroupe sept partis politiques de l'opposition et six organisations de la société civile - a appelé à ce meeting pour dénoncer notamment la vie chère, la mauvaise gouvernance et l'impunité.

Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbe

Le gouvernement a interdit le meeting de la Dynamique Monseigneur Kpodzro, prévue pour le 25 juin contre toute attente. La Dynamique Monseigneur Kpodzro a soutenu la candidature de Gabriel Agbéyomé Kodjo et qui continue de contester les résultats des présidentielles de février 2020, tire les conséquences de cette interdiction de se rassembler et ne compte pas baisser les bras.

Dans un communiqué publié mercredi 22 juin au soir, le général Damehame a jugé que « l'organisation d'une telle manifestation dans un contexte sécuritaire sous-régional et national actuel très préoccupant (était) de nature à compromettre les efforts pour préserver l'ordre public et la sécurité nationale ».


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles