Togo: la coordinatrice de la Dynamique Kpodzro arrêtée à son tour

·2 min de lecture

Après l’arrestation de Gérard Djossou, président de la commission des Affaires sociales en charge des droits de l’Homme au sein de la dynamique Mgr Kpodzro, dans des conditions rocambolesques en plein centre-ville de Lomé vendredi soir, la coordinatrice de la dynamique, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, est entre les mains de la police judiciaire depuis samedi 28 novembre.

Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbé

Depuis l'interpellation de Gérard Djossou, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson tentait de parler aux autorités. Selon la famille, elle a été appelée à la mi-journée, samedi 28 novembre, pour voir son collègue arrêté la veille. Vers 16 heures, accompagnée d’une dizaine d’agents, elle a été ramenée pour une perquisition qui a duré près de deux heures. À aucun moment, il ne lui a été dit qu'elle était en état d'arrestation. C'est au moment de quitter le domicile que ses parents ont entendu parler de son repas du soir...

► À lire aussi : Togo: la dynamique Kpodzro annonce l'enlèvement de l'un de ses membres à Lomé

Selon le communiqué rendu public par le procureur, un plan de déstabilisation est en préparation au sein de la Dynamique Mgr Kpodzro depuis quelques temps, pour atteindre à la sûreté intérieure de l’État. Des perquisitions chez Gérard Djossou « ont permis la découverte et la saisie de documents compromettants ». « L’enquête ayant révélée que Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson était en possession d’autres documents en lien avec le plan de déstabilisation », ajoute le communiqué du procureur, « son interpellation a été rendue nécessaire » samedi.

La dynamique Mgr Kpodzro, qui continue de clamer la victoire de la présidentielle du 22 février remportée par Faure Gnassingbé, prévoyait une manifestation ce samedi. Celle-ci n’a pas eu lieu car les autorités l'ont interdite en début de semaine.