Titres de séjour pour métiers en tension : «Il ne s'agit pas de régularisation», assure Darmanin

© Europe 1

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin était l'invité ce dimanche du Grand Rendez-vous Europe 1/CNews/Les Echos. Interrogé sur son projet de loi immigration présenté l'année prochaine, Gérald Darmanin l'assure : les titres de séjour pour les métiers en tension "ne sont pas des régularisations".

C'est un des grands projets de loi de l'année 2023. Cette semaine, le ministre de l'Intérieur a présenté les grandes lignes de son nouveau projet de loi immigration, qui devrait être débattu dès le début de l'année prochaine au Parlement. En moins de 40 ans, cette nouvelle loi sur l'immigration sera le 21e projet de loi sur le sujet. Parmi les mesures proposées, la création d'un titre de séjour pour les métiers en tension, à l'image du monde du bâtiment.

LIRE AUSSI >> Immigration : ces secteurs d'activité qui ne fonctionnent pas sans travailleurs clandestins

Sur le plateau du Grand Rendez-vous d'Europe 1/CNews/Les Echos, Gérald Darmanin l'assure : la création d'un titre de séjour pour les métiers de en tension "ne sera pas de la régularisation". Une affirmation qui répond aux nombreuses critiques de l'opposition, notamment du Rassemblement national, sur le sujet.

Questionner notre capacité d'intégration

Lire la suite sur Europe 1

VIDÉO - Incident à l'Assemblée: pour Gérald Darmanin, que Grégoire de Fournas s'adresse au député ou aux migrants c'est "raciste et inhumain"