Titres de noblesse, finances, occupations : ce qu'a changé le Megxit pour Meghan et Harry

Chloé Friedmann

Suppression des titres de noblesse, nouveau cabinet d'avocats, rares engagements royaux... Les bouleversements sont nombreux pour les parents du petit Archie, depuis qu'ils ont quitté officiellement leurs fonctions royales le 31 mars. Immersion dans le nouveau quotidien que construisent les Sussex.

Ils ont quitté le Canada pour s'installer à Los Angeles, révélait le Sun, le jeudi 26 mars. Depuis, le prince Harry et Meghan Markle sont confinés avec leur fils Archie dans le manoir de l'acteur américain Tyler Perry. Mais ce bouleversement est loin d'être le dernier que connaîtra le clan. Plus de trois mois après avoir pris leurs distances avec la famille royale britannique, le duc et la duchesse de Sussex avaient définitivement quitté leurs fonctions royales, le mardi 31 mars. De leur rapport plus intransigeant aux médias à la suppression de certains de leurs titres de noblesses, en passant par la fermeture de leurs bureaux de Buckingham Palace, le couple voit son quotidien subir de nombreux bouleversements.

À lire aussi" Harry et Meghan prennent officiellement leurs distances avec la famille royale

Les titres de noblesse

Après leur départ, le prince Harry et Meghan Markle ont été autorisés à conserver les titres de duc et duchesse de Sussex. Mais en quittant la monarchie, le duo a renoncé au titre d'Altesse Royale. Invité de prestige d'un sommet à Édimbourg, en Écosse, le 26 février, le duc de Sussex avait d'ailleurs demandé à ce qu'on l'appelle "juste Harry". Les parents du petit Archie conserveront cependant certains titres de noblesses, comme ceux de comte et comtesse de Dumbarton, et de baron et baronne de Kilkeel. Cependant, le couple, qui utilisait le nom Sussex Royal à des fins commerciales, se verra contraint d'abandonner ce terme. "S'ils n'exercent plus de fonctions officielles et qu'ils cherchent maintenant d'autres opportunités (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Meghan Markle et le prince Harry "prennent leur temps" pour créer leur nouvelle fondation
Prise dans une polémique raciale, la meilleure amie de Meghan Markle perd ses contrats de télévision
La sécurité de Harry et Meghan aurait coûté plus de 36.000 euros aux contribuables canadiens
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame