« Le titre sans les devoirs » : Meghan Markle sous le feu des critiques avant la diffusion de son interview choc

·1 min de lecture

Rarement une personnalité n'avait été aussi clivante au sein de la Couronne. Depuis son arrivée jusqu'à son départ de la monarchie, Meghan Markle s'est attirée les foudres de l'opinion et des médias britanniques, au point de claquer la porte, lassée du harcèlement constant qu'elle subissait. Ce mercredi 3 mars, la duchesse de Sussex a une nouvelle fois contre-attaqué, après les révélations du Times, qui l'accusent d'avoir harcelé plusieurs employés lorsqu'elle travaillait au palais de Kensington. Dans une longue tribune pour YouGov, l'un des poids lourds des médias britanniques John Humphrys a profondément remis en question le rôle des représentants de la monarchie. Mais ce n'est pas tout.

Le présentateurs gallois s'est également montré très sceptique quant aux réelles motivations de Meghan Markle en épousant le prince Harry. "En se mariant au prince Harry et en intégrant la famille royale, peut-être qu'elle fantasmait initialement sur cette vie passée à serrer des mains. Pour quelle autre raison rejoindrait-elle la Couronne puisque ça a l'air d'être leur unique travail? Peut-être qu'elle a mal été informée", a-t-il écrit. Puis d'ajouter, cinglant : "On a aujourd'hui comme l'impression qu'elle voulait simplement le titre sans les devoirs".

Attaquée de toutes parts, Meghan Markle réplique avec les armes qu'elle maîtrise le mieux. Après la publication de l'article du Times, la duchesse de Sussex a immédiatement fait savoir par l'intermédiaire de ses avocats que les allégations (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Brigitte Macron : ce sacré coup de main d'une influenceuse
"Il m'a pourrie" : Eric Dupond-Moretti forcé de collaborer avec une contradictrice
PHOTOS - Tom Cruise l'amoureux : de Rebecca de Mornay à Katie Holmes
PHOTOS - Connaissez-vous les frères et soeurs des stars ?
Louise Bourgoin encore troublée par une tentative de drague de Valéry Giscard d’Estaing