Tirs sur le Pont-Neuf : une «marche blanche» en mémoire des deux jeunes tués par un policier

Plusieurs centaines de personnes ont participé mercredi à Paris à une "marche blanche" en mémoire des deux hommes tués par un policier alors qu'ils auraient forcé un contrôle la semaine dernière sur le Pont-Neuf, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le cortège, emmené par des membres de la famille des deux victimes, s'est élancé dans le silence de la place Henri Matisse, dans le XXe arrondissement de la capitale. Beaucoup de manifestaient portaient des T-shirts blancs portant l'inscription "Boubacar et Fadigui, on n'oubliera pas".

La manifestation a ensuite pris le boulevard Ménilmontant pour se rendre rue de l'Orillon, où les deux hommes, âgés de 25 et 31 ans, sont nés et ont grandi. "Le mot d'ordre c'est l'apaisement, le recueillement", a déclaré lors d'une courte prise de parole Issa Coulibaly, un proche.

 

>> Retrouvez Europe soir en replay et en podcast ici

Une mise en examen pour homicide volontaire

Dans la nuit du 24 au 25 avril, un policier de la Compagnie de sécurisation de la Cité (CSC), armé d'un fusil d'assaut, a ouvert le feu sur le conducteur d'une voiture et son passager qui auraient tenté de se soustraire à un contrôle sur le Pont-Neuf à Paris.

Les deux hommes, qui étaient demi-frères selon une source proche du dossier, sont décédés sur place. Un troisième passager du véhicule a été blessé. Le gardien de la paix, âgé de 24 ans, a été mis en examen, notamment pour "homicide volontaire" concernant le conducteur, et placé sous contrôle judiciaire.

Cette quali...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles