Les policiers et les militaires ciblés une nouvelle fois par les terroristes

La fusillade sur les Champs-Elysées est la 11e action terroriste contre des policiers et militaires depuis 2012. 

Un homme a été abattu jeudi soir sur les Champs-Elysées, après avoir tué un policier et blessé deux autres. La fusillade a été revendiquée par le groupe Etat islamique. 

Depuis 2012, les actions terroristes se sont multipliées contre les policiers et militaires:

- 18 mars 2017: un homme de 39 ans est abattu par les forces de sécurité à l'aéroport d'Orly-Sud (sud de Paris), après avoir attaqué une patrouille militaire. Il avait crié : "Je suis là pour mourir par Allah. De toutes façons il va y avoir des morts".


- 3 février 2017: un Égyptien de 29 ans, armé d'une machette dans chaque main, se précipite sur quatre militaires en patrouille au Carrousel du Louvre à Paris, en criant "Allah Akbar". L'assaillant est grièvement blessé par des tirs de riposte, un militaire est légèrement blessé à la tête.
    


- 13 juin 2016: un policier est tué de plusieurs coups de couteau devant chez lui à Magnanville, près de Paris. L'assaillant se retranche dans la maison avant d'être abattu par le Raid, qui découvrira le corps de la compagne du policier, égorgée, et le fils du couple, âgé de 3 ans, sain et sauf. Une agence proche de Daesh l'a décrit comme "un combattant de l'Etat Islamique".
    
- 7 janvier 2016: un homme armé d'un hachoir et d'une fausse ceinture d'explosifs est abattu après avoir crié "Allah Akbar" en s'approchant du commissariat du XVIIIe arrondissement de Paris. Il porte sur lui...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages