“Tirons-nous” : pourquoi de plus en plus d’Allemands quittent leur pays

Cicero

Inflation, crise énergétique, fin de la prospérité… Dans son édition d’octobre, le magazine conservateur Cicero liste les problèmes auxquels fait face l’Allemagne contemporaine. “Pas étonnant que les citoyens et les entreprises allemands soient de plus en plus nombreux à prendre le large.”

Avec sa couverture ornée d’une voiture sur le départ et du message “Tirons-nous”, le titre d’outre-Rhin raconte le parcours de ces Allemands qui s’expatrient, frustrés par les conditions de travail, le niveau de vie ou encore la politique de leur pays. Beaucoup choisissent d’habiter dans d’autres États européens, “pour donner un nouveau tour à leur vie et tenter leur chance ailleurs”.

Il évoque par exemple le cas d’une infirmière “qui a trouvé en Suisse des conditions de travail qui lui permettent de s’épanouir à nouveau dans son métier”, et décrit les raisons qui ont poussé un metteur en scène de théâtre, fatigué des restrictions sanitaires, à s’installer en Suède.

Mais il s’intéresse aussi aux entrepreneurs, qui, “accablés par les coûts de production” outre-Rhin, envisagent de faire des affaires aux États-Unis, troisième terre d’émigration des Allemands après la Suisse et l’Autriche. “L’Amérique, le pays des possibilités illimitées, est toujours une destination qui fait rêver en Allemagne.”

Plus de départs que de retours

Le phénomène n’est pas nouveau, précise Cicero. Mais depuis la pandémie de Covid-19, les départs semblent s’être amplifiés, d’après plusieurs experts du marché du travail allemand interrogés par le mensuel. Certains déménagements, planifiés durant les confinements, ont été reprogrammés cette année, expliquent-ils. “Et avec la crise économique qui commence, les gens sont davantage prêts à prendre le risque d’un nouveau départ.”

Le journal berlinois considère que “l’Allemagne est toujours l’un des États les plus sûrs et les plus prospères au monde”. Mais il s’inquiète des difficultés économiques du pays, qui pourrait entrer en récession dès 2023. Le titre ajoute :

“Les chiffres – depuis 2005, il y a par an plus d’Allemands qui quittent le pays que de personnes qui y reviennent – montrent que les choses prennent une mauvaise tournure. C’est un signal d’alarme qui doit être pris au sérieux.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :