Qui sont les tirailleurs sénégalais ?

© Leemage via AFP

Depuis leur création en 1857 jusqu’à leur dissolution dans les années 1960, les tirailleurs sénégalais ont combattu pour la France sur de multiples champs de bataille. Il s’agit de soldats recrutés par l’armée française, majoritairement au Sénégal – d’où leur nom –, mais aussi dans toute l’Afrique subsaharienne, dans les colonies françaises.

Les autorités coloniales étaient chargées de leur recrutement en se rendant dans les campagnes reculées de l’Afrique de l’Ouest ou équatoriale. Les locaux étaient souvent enrôlés sous la contrainte et étaient ensuite formés sur place avant d’être envoyés sur le champ de bataille.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain  ici

Lors de la Première Guerre mondiale, ils sont 200 000 à se rendre en France pour combattre. 30 000 d’entre eux périront. La France était alors le seul pays à utiliser des troupes coloniales à grande échelle. Dans son ouvrage La Force noire, le général Charles Mangin, promoteur d’une armée africaine au service de la France, parlait des tirailleurs africains comme « des hommes primitifs, mais de bons soldats ».

Lire aussi - « Quand c’est en Afrique vous êtes moins atteints ? » : Omar Sy pointe la réaction des Français sur l’Ukraine

Ne parlant pas français pour la plupart, les tirailleurs vivent dans des conditions difficiles, installés dans des camps séparés des soldats français. L’hiver, beaucoup tombent malades et sont placés dans des camps mal isolés dans le sud de la France. 959 tirailleurs internés dans ...


Lire la suite sur LeJDD