Tir mortel d'Alec Baldwin sur un tournage: l'enquête "touche à sa fin"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Alec Baldwin échangeant avec un policier - Police de Santa Fe
Alec Baldwin échangeant avec un policier - Police de Santa Fe

L'enquête judiciaire sur la mort d'une cinéaste, mortellement blessée sur le tournage du western "Rust" par un revolver que manipulait l'acteur Alec Baldwin, "touche à sa fin", a déclaré ce mardi le shérif supervisant les investigations.

Selon Adan Mendoza, le shérif du comté de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, où s'est déroulé le drame le 21 octobre dernier, ce n'est désormais plus qu'une question de "semaines".

Les enquêteurs attendent notamment le rapport balistique du FBI, la police fédérale chargée d'analyser la balle mortelle et le revolver l'ayant tiré, ainsi que toutes les conclusions de l'autopsie, a-t-il expliqué à la télévision ABC.

Des vidéos diffusées par les autorités

Le shérif Mendoza a fait cette annonce alors que ses services viennent de rendre publics les nombreux éléments récoltés par les policiers au cours des six derniers mois, dont des vidéos, des photos et plus de 200 pages de dépositions.

Parmi ces documents figure notamment une vidéo montrant Alec Baldwin en train de répéter la scène au cours de laquelle la directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, a été touchée.

Sur les images, on voit l'acteur en tenue de cow-boy, s'exerçant à dégainer un revolver qu'il pointe en direction de la caméra, mais pas le moment où le coup mortel part.

Une autre vidéo montre Alec Baldwin peu après le drame, visiblement sous le choc lorsque les policiers appelés sur place viennent à sa rencontre.

Alec Baldwin dit n'avoir jamais su que le revolver était chargé

Alec Baldwin a toujours dit qu'on lui avait assuré que son arme était inoffensive et affirme qu'il n'a jamais actionné la détente au moment du coup de feu mortel.

Les policiers cherchent notamment à savoir comment des munitions réelles ont pu se trouver sur le tournage, ce qui est en théorie formellement interdit, précisément pour éviter des accidents.

876450610001_6305152178001

C'est "l'une des questions clés" de l'enquête, a souligné ce mardi le shérif Mendoza, ajoutant que "personne n'est venu nous voir pour admettre avoir introduit des munitions sur le plateau".

Aucune arrestation n'a eu lieu dans ce dossier mais des poursuites pénales ne sont pas exclues au cas où des responsabilités seraient établies.

Une plainte de la famille de la victime

Une enquête administrative menée en parallèle par les autorités du Nouveau-Mexique a mis en évidence de nombreux manquements aux règles de sécurité sur le tournage de "Rust".

Cette enquête a conclu la semaine dernière que les producteurs du film, parmi lesquels figure Alec Baldwin, ont "fait preuve d'une indifférence manifeste à l'égard des risques associés aux armes à feu" et négligé ainsi "la sécurité des équipes". Par conséquent, les autorités ont infligé aux producteurs une amende civile de 136.793 dollars, le montant maximal prévu par la loi.

La famille de Halyna Hutchins a porté plainte contre Alec Baldwin et les producteurs du film, et plusieurs autres plaintes au civil ont également été déposées.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles