Comment un tir de missile russe met en danger la Station spatiale internationale

·1 min de lecture

De nouveaux débris viennent menacer la Station spatiale internationale, son équipage et les satellites environnants. La Russie menait le lundi 15 novembre un test de missile anti-satellite, détruisant de fait l'une de leurs sondes en orbite autour de la Terre. L'opération a néanmoins provoqué la création d'environ 1.500 débris supplémentaires de tailles diverses.

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

Le nuage de débris s'est retrouvé sur la même orbite que celle de l'ISS. Cette dernière risquant d'être endommagée, les sept astronautes présents à bord se sont ainsi réfugiés dans les capsules Crew Dragon and Soyuz, amarrées aux modules de la station. Les écoutilles de plusieurs modules tels que Columbus, Bigelow ou encore Kibo ont été fermées temporairement, seules les parties américaines et russes restant ouvertes.

La capsule Soyuz dans laquelle se sont réfugiés trois astronautes de l'ISS. © ESA
La capsule Soyuz dans laquelle se sont réfugiés trois astronautes de l'ISS. © ESA

Les agences spatiales dénoncent l'irresponsabilité de la Russie

Si les astronautes de la station spatiale ont pu retrouver leurs quartiers dans l'après-midi du 15 novembre, diverses personnalités publiques et institutions ont dénoncé la manœuvre jugée irresponsable de la Russie. Le secrétaire d'État américain Anthony Blinken a ainsi affirmé dans un communiqué que les nouveaux débris créés « accroissent le risque pour les astronautes à bord de la Station spatiale ». Bill Nelson, administrateur de la Nasa, s'est déclaré « scandalisé par cette action irresponsable », tout en réitérant sa confiance en l'agence spatiale russe Roscosmos.

7 objets improbables envoyés dans l'espace

Le test de missile anti-satellite mené par la Russie a détruit une sonde inactive, Cosmos 1408. L'état-major du gouvernement de Vladimir Poutine n'a cependant pas averti les autres nations de l'opération, provoquant l'ire des pays occidentaux. L'amas de débris provoqué par la destruction de Cosmos 1408 fait ressurgir les questions concernant la pollution spatiale, risquant d'endommager ou de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles