Tir de missile dans l'espace: les Etats-Unis et la Russie en pleine échauffourée

·2 min de lecture

Selon les Etats-Unis, Moscou a fait feu lundi depuis la Terre sur l'un de ses propres satellites lors d'un test de missile qui a généré un "nuage" de débris potentiellement dangereux pour la station orbitale et foule de satellites.

Moscou a jugé mardi infondées et "hypocrites" les accusations américaines à l'égard de la Russie, soupçonnée d'avoir mené un tir de missile antisatellite ayant mis en danger l'ISS la veille. "Déclarer que la Fédération de Russie crée des risques pour l'exploitation à des fins civiles de l'espace est pour le moins hypocrite. Il n'y a aucun fait en ce sens", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

La Russie a assuré mardi que sa "priorité" était la sécurité de la Station spatiale internationale. Selon les Etats-Unis, Moscou a fait feu lundi depuis la Terre sur l'un de ses propres satellites lors d'un test de missile qui a généré un "nuage" de débris potentiellement dangereux pour la station orbitale et foule de satellites. L’épisode, s'il est confirmé, met en lumière les risques d'une militarisation du cosmos. Après le tir présumé, les sept personnes actuellement à bord de l'ISS ont dû se réfugier temporairement dans leurs vaisseaux afin de se préparer à une éventuelle évacuation d'urgence.

Mardi matin, ni le Kremlin, ni le gouvernement ni l'armée n'avaient commenté la situation. Et l'agence spatiale russe Roscosmos s'est bornée elle à dire que sa "priorité principale" était la sécurité de l'ISS et de son équipage. "Seuls des efforts communs de toutes les puissances spatiales pourront assurer une coexistence aussi sûre que possible et les opérations dans le domaine spatial", a indiqué Roscosmos dans un communiqué. Selon l'agence de presse publique russe TASS, des responsables de la NASA doivent s'entretenir dans la matinée avec le chef de Roscosmos, Dmitri Rogozine. La veille, le patron de l'agence spatiale américaine, Bill Nelson, s'est dit "scandalisé" par une action(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles