Tir de missile antisatellite russe: Paris dénonce une action "déstabilisatrice" et "irresponsable"

·1 min de lecture

Le ministre des Affaires étrangères et la ministre des Armées ont condamné la manœuvre de la Russie qui a entraîné la prolifération de nouveaux débris dans l'espace.

Au tour du Quai d'Orsay de réagir. Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, dans un communiqué conjoint avec la ministre des Armées Florence Parly, condamne le tir de missile antisatellite conduit par la Russie vers l'un de ses propres satellites. Une opération qui a mis l'ISS et ses astronautes en alerte.

"Il s'agit d'une action déstabilisatrice, irresponsable et susceptible de provoquer des conséquences de très longue durée sur l'environnement spatial et pour tous les acteurs spatiaux", écrit l'exécutif, "les tirs anti-satellites créent, en connaissance de cause, des débris qui représentent un risque pour la sécurité des activités spatiales et pour le libre accès à l'espace pour tous".

"Éviter la création intentionnelle de débris"

En parallèle de cette condamnation, la France appelle la Russie à participer à l'instauration de "normes de comportements responsables dans l'espace, y compris afin d'éviter la création intentionnelle de débris".

Si la Russie a reconnu avoir effectué un tir d'essai contre l'un de ses vieux satellites, elle affirme que cela n'avait posé aucun risque pour les astronautes de la Station spatiale internationale. Plus tôt dans la journée, Florence Parly avait dénoncé les "saccageurs de l'espace (qui) ont une responsabilité accablante en générant des débris qui polluent et mettent nos astronautes et satellites en danger".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Tirs de gaz lacrymogènes contre des migrants à la frontière bélarusse, la Russie s'insurge :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles